Aller au contenu principal

Médiathèque

View

A propos

View

Presse

View

Quick Access

ITER : Les boîtes froides Air Liquide intégrées à l’usine cryogénique

iter coldboxes
© ITER Organization

Les trois boîtes froides d’ITER, conçues dans les ateliers de Sassenage, ont rejoint leur bâtiment définitif, l’usine cryogénique sur le site de construction ITER.

Les 3 réfrigérateurs hélium, arrivés sur le site de construction d’ITER à Saint-Paul-lez-Durance en décembre 2016, ont été déplacés de leur zone de stockage jusqu’à leur emplacement définitif dans l’usine cryogénique. Ils font partie des premiers équipements process installés sur le site de construction d’ITER.

C’est le vendredi 23 juin que la troisième et dernière boîte froide a été intégrée dans le bâtiment sous la supervision  des équipes d’Air Liquide. Une performance à laquelle ont assisté Bernard Bigot, Directeur Général d'ITER Organization accompagné  de représentants de chacun des pays membres du programme. Bernard Bigot a chaleureusement félicité les équipes d’Air Liquide advanced Technologies pour leur travail, leur professionnalisme et leur implication.

C’est après un long périple de 500 km par route, fleuve et mer, depuis les ateliers de Sassenage que les boîtes froides étaient arrivées sur le site d’ITER. Grâce à un processus de cryogénisation, elles produiront de l’hélium liquide qui servira à refroidir les 10 000 tonnes d’aimants supraconducteurs ainsi que les écrans thermiques du tokamak. Quelques semaines avant l’arrivée des 3 boîtes froides, deux réservoirs de stockage d’hélium avaient été livrés sur le site d’ITER. Ces capacités de stockage permettront d’évacuer l’hélium liquide du tokamak en cas de vaporisation accidentelle.
Le 1er juin sont également arrivés sur site les stockages gaz d’hélium fourni par Air Liquide Engineering Construction.

En savoir plus

Prochainement, deux réfrigérateurs azote et deux boîtes froides de réfrigération d'hélium à 80K fournis par Air Liquide Engineering and Construction devraient arriver de Chine sur le site d’ITER.