Aller au contenu principal

Médiathèque

Ouvert

Quick Access

Air Liquide fournit une unité cryogénique Turbo-Brayton pour un dépôt côtier de gaz naturel liquéfié en Sardaigne

Air Liquide supplies a Turbo-Brayton cryogenic unit to Higas LNG terminal

En Sardaigne (Italie), le premier dépôt côtier de gaz naturel liquéfié conçu et réalisé par Gas and Heat spa, dont la construction vient de s’achever, a choisi la solution cryogénique Turbo-Brayton d’Air Liquide pour maintenir le GNL à l’état liquide dans le site de stockage. Ce terminal méthanier vise à fournir le gaz naturel pour produire l’énergie nécessaire aux industries locales, alimenter en carburant des camions, et ravitailler des navires. A terme, le terminal sera relié au réseau de gaz naturel de l'île.

Pour tirer parti de la demande croissante en gaz naturel liquéfié (GNL) stimulée par son faible impact environnemental, Gas and Heat Spa, société italienne, a conçu et réalisé le premier dépôt côtier autorisé en Italie de gaz naturel à petite échelle (Small Scale LNG) d’une capacité de 9 000 m3. Les travaux étant achevés, les opérations de test sont actuellement effectuées par Gas and Heat avant la livraison à la société Higas propriétaire de l’installation.

Air Liquide a développé une technologie de reliquéfaction du gaz naturel qui va être utilisée sur le site. En effet, le gaz naturel doit être conservé à l’état liquide à la température de -160°C, une partie pouvant s’évaporer dans le stockage. Fabriquée dans les ateliers du Campus Technologies Grenoble d’Air Liquide en 2020, l’unité cryogénique a rejoint le dépôt côtier sarde en fin d’année. Le démarrage a été réalisé, et l’unité est désormais opérationnelle.

La solution fonctionne en pompant le GNL qui est ensuite soumis à un procédé de sous-refroidissement avant d’être renvoyé dans la cuve, évitant ainsi les évaporations. La solution cryogénique d’Air Liquide est simple, fiable et prête à être utilisée. En outre, elle ne nécessite qu’une maintenance tous les 5 ans.

Conçue pour supporter un usage extérieur en atmosphère saline, l’unité Turbo-Brayton choisie pour le projet est un TBF-350 capable de reliquéfier une demi tonne de GNL par heure selon les besoins du dépôt. Elle s’inscrit dans une gamme complète couvrant des capacités allant jusqu'à plus de 3 t/h.

Ce projet ouvre un nouveau débouché pour les unités cryogéniques Turbo-Brayton d’Air Liquide, avec l’émergence du marché des petits terminaux méthaniers. Le Groupe a déjà vendu plus d’une cinquantaine d’unités pour équiper des navires à travers le monde.