Le CSUG valide son premier nanosatellite lors de sa mission en Norvège

le
  • Espace

Du 26 février au 10 mars 2017, une équipe du Centre Spatial Universitaire de Grenoble (CSUG)1 s’est rendue en Norvège pour tester et valider au sol son nanosatellite de météorologie de l’espace ATISE. 

ATISE est le premier projet porté par le CSUG. Il a pour objet scientifique la météorologie de l'espace, plus particulièrement l'observation des aurores boréales. L'instrument scientifique développé par le CSUG mesurera les spectres d'aurores polaires terrestres afin de mieux comprendre les processus d’émission de lumière, et permettra d’en déduire les précipitations de particules de vent solaire pouvant provoquer des perturbations sur les systèmes technologiques. Air Liquide, mécène du CSUG, soutient ce projet.

Depuis le lancement du projet en 2015, une cinquantaine d’étudiants issus de différentes formations du site grenoblois ont participé à la réalisation de l’instrument central de ce nanosatellite de moins de 20 kg, aussi bien dans le domaine optique, que dans la mécanique ou encore la thermique. Le projet est développé en partenariat avec le Centre spatial universitaire de Toulouse qui élabore la plateforme et les instruments de vol tandis que le centre grenoblois a la charge de l'instrumentation scientifique de mesure. La phase de faisabilité vient d’être validée par le CNES et les partenaires du CSUG. ATISE sera mis en orbite à 650 km de la Terre en 2020, avec pour mission d’effectuer puis transmettre vers la Terre des prises de vues en zones aurorales.

Pour en savoir plus

1En février 2016, Air Liquide a signé une convention de mécénat avec la Fondation de l’Université de Grenoble (UGA) au profit du Centre Spatial Universitaire de Grenoble.

Contacts communication