Fusion et cryogénie pour le projet KSTAR en Corée

le
  • Science

Air Liquide Techniques Avancées vient de démarrer en Corée un réfrigérateur hélium de 9 kW à 4,5 K.

Le réacteur pilote de fusion nucléaire civil sud-coréen KSTAR (Korean Superconducting Tokamak Advanced Research), qui utilise la supraconductivité pour créer les conditions nécessaires à la fusion*, a, en effet, besoin de beaucoup de froid, à une température proche du zéro absolu.Or, c’est précisément pour obtenir une forte puissance froide qu'Air Liquide vient de démarrer en Corée un réfrigérateur hélium de 9 kW à 4,5 K, complété par un système de distribution, une station de compression, des stockages d’hélium liquide et gazeux, un système de récupération d’hélium, un épurateur et un système de contrôle… 

« Nous avons déjà pu montrer sur site que notre réfrigérateur atteignait bien les niveaux de température exigés, soulignent Jérôme Beauvisage et Frédéric Andrieu, responsables du projet pour Air Liquide. Nous procédons actuellement aux réglages des équipements en vue d’atteindre les performances. Le projet était complexe, non seulement à cause de l’éloignement entre Sassenage et le client coréen, mais aussi parce qu’il a fallu connecter, sur le site du client, une bonne trentaine de sous-ensembles de tailles très différentes. » Pour aplanir les difficultés, Air Liquide n’a pas hésité à envoyer deux équipes de supervision – managées par Stéphane Desambrois pour l’installation et par Éric Fauve pour le démarrage – durant des mois sur place. 

« Nous attendons maintenant le mois de juillet avec impatience pour participer, enfin, aux débuts de KSTAR. » Cet été également, la conférence phare de la cryogénie ICEC (International Cryogenic Engineering Conference) se déroulera en Corée, à Séoul : une belle occasion de présenter aux scientifiques du monde entier les installations cryogéniques de KSTAR.

Contacts communication