Aller au contenu principal

A propos

View

Presse

View

Médiathèque

View

Quick Access

Spatial
Sélectionnez votre secteur
  • Lanceurs

  • Spacecraft

    Satellites

  • Equipements au sol

  • Testing services

    Centre d'essais

  • Human in space

    L'humain dans l'espace

Propulsion électrique : solution d’avenir pour les constellations de satellites

D'ici à 2022, un quart des satellites géostationnaires utiliseront la propulsion électrique. Le principe ? Des ions xénon sont éjectés du moteur par un champ électrique et/ou magnétique alimenté par les panneaux solaires du satellite. En remplissant les réservoirs d’un gaz comme le xénon, les satellites peuvent ainsi espérer diviser leur poids par 2.

Air Liquide fournit le gaz et fabrique les bancs de remplissage pour satellites. Nous disposons également d’une micro-vanne pour réguler le débit de xénon. Nous avons exploité cette technologie pour réguler le débit d’hélium du chromatographe du rover ExoMars. Pour l’adapter au défi de la propulsion électrique, la technologie est en cours de développement avec le CNES. Pesant quelques grammes, ces micro-régulateurs de débit, fonctionnant par dilatation thermique, constituent un défi en matière de miniaturisation.

« Les micro-vannes développées pour ExoMars garantissent une étanchéité sans faille. Pas question de laisser échapper la moindre molécule de Xénon. À plusieurs dizaines de milliers d’euros le normal m3, c’est primordial »