Aller au contenu principal

Médiathèque

Ouvert

Quick Access

Spatial
Sélectionnez votre secteur
  • Lanceurs

  • Spacecraft

    Satellites

  • Equipements au sol

  • Testing services

    Centre d'essais

  • Human in space

    L'humain dans l'espace

Réservoirs

Le méthane liquide pourrait remplacer l’hydrogène dans le futur. À cela, deux raisons. Premièrement, la température de condensation du méthane est nettement plus élevée que celle de l’hydrogène. Elle est proche de celle de l’oxygène, ce qui rend son utilisation plus facile. Ensuite, la densité du méthane est plus forte que celle de l’hydrogène, ce qui permet de diminuer la taille des réservoirs. Forts de notre expertise, nous envisageons déjà de nouveaux essais : un démonstrateur HX2 et une fusée-sonde Cryofenix 2.

Un accompagnement depuis les débuts du programme Ariane

Depuis les débuts du programme Ariane, Air Liquide a accompagné les évolutions des générations successives de lanceurs en lien étroit avec l’Agence Spatiale Européenne et le Centre National d’Etudes Spatiales. Nous sommes chargés des stockages d’hydrogène et d’oxygène liquides des lanceurs, de la conception à l’intégration.

Aujourd’hui à Sassenage, Air Liquide fabrique les réservoirs d’oxygène liquide du 2e étage d’Ariane 5. Aux Mureaux, EuroCryospace, partenariat entre Air Liquide et Airbus Defence & Space, produit les réservoirs d’ergols du 1er étage et ceux d’hydrogène liquide du 2e étage.

Demain Ariane 6 s’élancera dans l’espace. Nous poursuivons l’aventure à force d’innovations, d’études et d’expérimentations. L’objectif ? Garantir les conditions idéales pour que le moteur du futur lanceur s’éteigne et se rallume après une phase balistique. C’est l’objet du vol en fusée sonde Cryofenix, qui a analysé le comportement d’hydrogène liquide en microgravité, et des tests sur le démonstrateur HX. À la clé, la validation de 14 technologies développées par Air Liquide et EuroCryospace !