Aller au contenu principal

Médiathèque

Ouvert

Quick Access

Air Liquide étudie la possibilité d’intégrer des refroidisseurs cryogéniques dans l'observatoire spatial Millimetron

Air Liquide, partenaire de l'aventure spatiale

Grâce à son expertise en cryogénie extrême et en tant que partenaire de longue date de l'industrie spatiale, l'Institut de physique Lebedev de l'Académie des Sciences de Russie a confié à Air Liquide la mission d'étudier la possibilité d'intégrer des refroidisseurs cryogéniques dans l’observatoire spatial Millimetron, un télescope spatial de 10 mètres de haut, conçu pour étudier différents objets de l'univers.

Pour atteindre ses objectifs une fois lancé dans l'espace, le miroir de 10 mètres à l’intérieur de Millimetron devra être refroidi à des températures extrêmement basses. Air Liquide étudie la possibilité de mettre en œuvre ses refroidisseurs cryogéniques, également appelés refroidisseurs à tubes pulsés, sur une partie de l'instrument afin d'assurer son maintien à une température de 10 Kelvin (-263°C). L'étude se terminera au second semestre 2021 après une période de tests techniques préliminaires, et le lancement de la mission Millimetron est prévu pour 2029.

Le programme scientifique de l'observatoire spatial Millimetron vise à résoudre un ensemble de problèmes scientifiques des plus importants et décisifs dans le domaine de l'astrophysique et de la cosmologie modernes. Sa mission consistera à observer l'horizon des événements des trous noirs supermassifs, afin de découvrir comment les océans sont apparus sur Terre et à quelle fréquence se forment les planètes contenant de l'eau liquide. Il étudiera également les limites d'applicabilité de la théorie cosmologique moderne.

Air Liquide est engagé dans le domaine de l'exploration spatiale depuis plus de 50 ans et développe des technologies de pointe adaptées à l'environnement très contraignant de l'espace.